Reprise sous fondations

Le décaissage est effectué. Le sol sous les fondations est argileux. il s’agit maintenant de consolider les fondations que nous avons fragilisé en descendant sous les fouilles des murs. Il faut retenir que nous avons par précaution laissé une ceinture de terre de quasi 60cm d’épaisseur, non décaissé tout le long des murs (exception faite du premier mur décaissé ou nous sommes allé un peu vite en besogne).

coffrage
croquis préparatoire de la reprise sous fondation

Les murs des granges foraines sont élevés sur des fouilles très peu profondes parfois 50cm, le fond est garni de gravier et cailloux puis le mur est monté.

Nous avons cherché conseil auprès d’amis, sur des forums etc… le conseil revenant le plus souvent étant de construire une ceinture de béton de ciment armé à l’intérieur, une sorte de banquette de 80 cm de haut sur 40cm sur tout le pourtour de la grange. Ca ne nous convient pas pour de multiples raisons :

-Cela va visuellement dénaturer l’intérieur du bâtit.

– Le béton crée une ceinture étanche et l’humidité remonte alors de l’extérieur dans les murs jusqu’à la charpente.

-les murs sont bâtis en chaux, un matériau élastique qui permet au mur de se « déformer » sans se rompre. Nous vivons dans une zone où le risque sismique est présent…

J’ai pris connaissance d’un procédé pour couler des sous-fondations par l’extérieur après décaissage sous les murs et ceci très rapidement au moyen d’une toupie à béton. Des entreprises spécialisées proposent ce service. C’est hors de prix, notre chantier n’est pas accessible à de gros camion toupie et  la chaux qui « colle » ne se livre pas en camion toupie….. C’est pourtant ce système que nous retenons. Nous allons garder le principe et adapter le mode de réalisation à notre chantier et « jongler » avec les matériaux employés.

Didier nous offre sa vieille  bétonnière thermique, merci encore ! Nous allons rebâtir depuis l’intérieur sous les murs de nouvelles fondations en alternant des plots de  béton de ciment et de béton de chaux. Pourquoi ce choix ? Le béton de ciment pour sa résistance mécanique qui reproduira tout les mètres l’équivalent d’un socle rocheux et des plots en béton de chaux NHL5 la plus résistante mécaniquement des chaux hydraulique pour sa capacité à gérer l’humidité et donc à ne pas bloquer l’eau à l’extérieur des fondations ce qui provoquerait sa remonté dans les murs et leur détérioration.

etayagemur
Première étape on étaie le mur à décaisser pour minimiser les risques de mouvement des murs.
etayagemur2
Ici on prend appui sur le mur d’en face pour l’étayage (deux plots en béton y sont déjà réalisés)
coffrage
On fabrique le coffrage puis on creuse un plot de 30 à 50 cm de large sur la profondeur du mur et on retient son souffle ! Pendant ce temps on à préparé le béton de ciment et on rempli le coffrage en alternant béton et pierres de façon à reconstituer un mur on ferme le coffrage, on fini l’étayage et on laisse sécher.
coffragedemoulé
Deux jours plus tard en moyenne on retire le coffrage. On reprend l’opération à 4 m de distance pour fragiliser le mur au minimum. Un mur de 17m nous prendra un mois de travail.
lescoffragesdemoulées
Un mur de plots en béton de ciment. Nous sommes prêts à attaquer le plots en chaux NHL5 entre chacun de ces plots.
surprise
Surprise, sur le mur opposé, nous découvrons que les fondations descendent jusqu’au bas du décaissage ! Un mois de travail en moins !

Pour la finition nous cacherons tous ces vilains plots sous un bel enduit de chaux. Les murs au dessus seront rejointoyés à la chaux.

merci à Didier, Sherab et Jonas, Anna, Fred J.G, Colin pour votre aide !


12 réflexions sur “Reprise sous fondations

  1. Bonjour,
    Je trouve que votre technique de reprise en sous œuvre est inédite et super intéressante. J’ai quelques questions ?
    Avez vous fait un appareillage des pierres avec du béton ou avez vous coulé le béton en y ajoutant des pierres comme ça sans appareillage particulier ?
    Avez vous utilisé la même technique avec la NHL5 ?
    Nous sommes en 2016, avec le recul… ça donne quoi ?
    Encore bravo pour votre travail

    1. Bonjour,
      nous avons fait un mix, cad que j’ai coulé le béton en y appareilllant au faire et à mesure des pierres, calées les unes sur les autres et non en vrac. J’ai utilisé la même technique avec chaux NHL5 et le ciment.
      en 2016 c’est absolument nickel pas le moindre mouvement (bien heureusement) et pas la moindre remonté d’humidité par capillarité ou autre. Donc technique validée !

      1. Merci !!!!
        Je me lance ce week-end en avec cette technique après 6 mois de recherches intenses !
        Encore bravo

      2. Bonjour, Juste un dernier détail, le beton de chaux et le béton de ciment est fait avec du melange sable gravier? ? si oui ca ne pose pas de problème pour appareiller les pierres ? et pour bien remplir les espaces, est ce qu’il a été vibré ou etait il très liquide? le dosage en 350Kg ?
        Voilà, j’en fini avec mes demandes de précisions. Encore merci

      3. oui, mais petit gravier, mais ne vous inquiétez pas outre mesure, il ne s’agit pas de monter un mur en pierre sèche en aveugle mais principalement d’ajouter des pierres à ces blocs béton.
        Dosage je n’en ai plus le souvenir, pas trop liquide pour ne pas que ça fuite hors du coffrage, et surtout étayez bien vos murs !

        cordialement Fred

  2. Merci beaucoup pour ces infos, c’est très instructif et ça tombe bien, c’est en tous points ce que j’envisageais de faire et ça valide ma réflexion!
    Vous avez creusé sur toute l’épaisseur du mur (environ 60 cm me concernant) ou bien par sécurité vous avez enlevé un peu moins?

    1. Bonjour,
      en moyenne on a effectivement creusé sur toute l’épaisseur du mur, parfois un peu moins à certains endroit par sécurité effectivement. La fouille est de toute façon plus large que 60 cm.

      1. Merci pour ce complément d’info. C’est un sacré boulot, mais j’avance doucement doucement 😉

  3. bonjour
    pour la reprise des pieds de mur et pour cacher le béton utiliser le système de fausse pierre a base de chaux voir le site et sur tous le forum de discution
    site : fausses-pierres

    1. merci pour cette information, je ne pense pas utiliser cette technique pour cacher la reprise sous fondations, mais c’est une piste pour cacher un linteau de porte dont la pierre a été remplacé par du béton.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s