Avec ou sans eau, que faire ?

Mettons un terme à ce qui resta longtemps une légende pour nous. Ce n’est pas parce qu’une grange foraine ne possède pas de source sur sa parcelle que l’on ne peux pas changer sa destination en habitat saisonnier et donc obtenir un permis de construire. Attention ruisseau ou rivière ne comptent pas comme des modes d’alimentations en eau possibles…
Ce qui est le plus favorable semble t-il au changement de destination c’est qu’il y ait architecturalement et au niveau de l’aménagement intérieur les marques distinctives de l’habitat saisonnier: coin du berger,  et tire-hum (cheminée) principalement.
Sans eau, c’est un peu plus compliqué au quotidien, mais voyons les avantages. La procédure en est simplifié car sans eau, pas d’analyse de sa potabilité par un laboratoire, pas de filière d’épuration à mettre en place donc pas d’étude hydropédologique, si bien entendu vous ne mettez en place aucune installation sanitaire (si par contre c’était le cas je vous conseille de consulter le précieux guide de l’assainissement écologique de Pierreetterre*  et il vous faudra ensuite vous renseigner auprès de votre Spanc). Pas de toilettes classiques mais des toilettes sèches etc… Mais par voie de fait pas de point d’eau dans vos plans donc pas de salle de bain, pas d’évier etc…
En gros vous possèderez un habitat précaire sans eau, mais avec du bon sens vous saurez y remédier….

Ne pas avoir de source sur sa propriété n’empêche pas de demander un droit de captage sur une source, un ruisseau situé sur le communal, chez un voisin etc…
Nous avons obtenu un droit de captage et d’usage via la mairie pour un bail de 9 ans (20 euro/an) sur une source à 50m en amont de notre terrain sur le communal qui nous fourni de l’eau supplémentaire et les 2 bars de pression nécessaires pour une douche, l’arrosage, etc…. Nous avons fait tester cette source auprès d’un laboratoire, elle est parfaitement potable mais nous y pourrions y adjoindrons deux filtres, un filtre a sédiment et charbon actif et en complément un filtre à lampe UV pour ne pas avoir à monter contrôler en permanence le captage et consommer l’eau sans crainte. Nous avons aujourd’hui choisi le filtre céramique par gravité*, bien moins couteux et pratique. Ce captage, en amont, est composé d’une prise d’eau avec crépine dans la source, puis d’un bac de décantation de 30 litres équipé d’une crépine en sortie, puis un tube PE de 32mm amène l’eau jusqu’au régulateur de pression et au distributeur dans la grange. Nous prévoyons d’installer une cuve de 500l en aval de source à une vingtaine de mètres au dessus de la grange pour conserver l’alimentation gravitationnelle. Ce captage ne nous demande que peu d’entretien, car la source n’est que très peu sensible aux crues ni à la fonte, un nettoyage régulier de la crépine suffit.

Par contre capter dans un ruisseau de montagne, dont le niveau fluctue régulièrement à chaque forte période de pluie ou lors de la fonte comme en ce moment,  oblige à un entretien régulier pour dégager les sédiments et déboucher la crépine, voir reconstruire le captage lorsqu’il est emporté. A chaque bouchage cela induit de l’air dans les canalisations…
Contre cela la cuve est une bonne solution. En aval de celle-ci vous n’aurez pas de problème de bulle d’air, hormis si vous videz complètement la cuve… Il faut donc une prise d’eau en amont performante.
Réfléchissons à un prise d’eau dans un petit ruisseau.
D’abord choisir le bon emplacement, celui qui ne sera pas empli de sédiment à chaque crues…
Et aménager l’emplacement de la prise d’eau.Notre ruisseau est un bon exemple, il nous fallait re-canaliser ce ruisseau dont les fréquents débordements ravinait régulièrement le terrain, de plus il croise le communal et le transformait en bourbier.

Les photos suivantes montrent le ru ensauvagé, la première étape consiste à « préparer le terrain » ces aménagements sont fonction de la morphologie de votre cours d’eau.

Ruavant1
Le Ru qui coupe le communal à coté de la grange, à notre arrivée
RuAvant
il plonge sur notre terrain et le ravinement comme on peut le constater est important.
P1020683
Le ru à donc été canalisé dans un chenal empierré, c’est beau et c’est efficace. Le bassin est créé pour freiner l’eau; à la réception de la petit chute une dalle ou une grosse pierre pour éviter un ravinement. Une deuxième chute à été crée depuis juste en aval.

La solution pour laquelle opter dans ce cas est un captage « boite »  muni d’une grille inclinée sur sa face supérieure, celle-ci s’auto-nettoie car les gros débris, branchette, feuilles, graviers… sont chassés par le courant sur le plan incliné. Il offre peu de prise au courant donc risque moins d’être emporté.

Il faut installer la boite de captage  juste sous la lame d’eau de cette deuxième chute. Dans cette boite placer une deuxième crépine, pour éliminer les plus petites particules.Ce genre de boite peux aussi être installée dans un cour d’eau plus grand au fil de l’eau dans un endroit bien choisi en profitant d’un seuil par exemple.

grillecaptage2
Voici le type de boite grille en opération (image du site PowerSpout* pour une prise d’eau de mini turbine)
grillecaptage
une autre de ces boites

Le captage se fait dans une étroiture, la pente qui accélère la vitesse de l’eau et la plaque de métal perforé lisse, n’offrent pas de prise aux sédiment et débris, il n’y a donc pas de zone de dépôt.

*Ces exemples de captages sont des réalisations personnelles, personne ne fabrique ces boites de captage à notre connaissance.

Un grand merci à mon père Philippe le maitre des cailloux pour la réalisation de ce bassin et l’empierrement du canal.

*pierreetterre guide d’assainissement écologique

*filtre céramique par gravité


10 réflexions sur “Avec ou sans eau, que faire ?

  1. Bonjour ,
    félicitations pour votre site c est très instructif !
    Nous sommes sur le point d acheter une grange à côté de laruns ( 64 ) . Le toit est neuf ( bac acier ) et il y a une fosse septique récente . les murs sont en très bon état mais tout le reste est à faire : chape / carrelage / sanitaire / électricité solaire ou groupe / isolation sous toiture et plancher étage / poêle à bois . Pouvez vous nous donner une idée du budget qu il nous faut rajouter au prix d achat ?
    Cdlt

    1. Bonjour,
      je ne peux pas vous donner une estimation sans plus d’informations sur la grange, et ce que vous voulez entreprendre exactement.
      je vous contacte par mail.
      cordialement

  2. Bonjour Votre expérience va certainement nous aider Nous aussi nous avons un projet d’achat d’une grange aménagée au dessus d’argeles gazost Pas de raccord au réseau edf (groupe), pas d’eau courante mais un captage sur une source bien en amont et qui dessert 2 autres granges ainsi que des paysans pour leurs bêtes; Le débit reste incertain suivant l’utilisation des uns et des autres
    Question: Vu le prix d’achat élevé nous serons obligé de la louer quelques semaines Avons nous le droit de louer lorsque l’eau n’arrive pas du réseau ou d’une source comme la notre ? Merci pour votre réponse

    1. Bonjour,
      je ne saurais vous répondre… il conviendrai de faire analyser l’eau de source et d’installer un filtre. Ou d’interdire l’eau pour la boisson. En cas de location (je ne sais même pas si l’on peut louer une grange foraine..) prenez vos précautions.

  3. Bonjour tout le monde
    Petit complément d’information que je peux vous apporter sur une des informations données dans le texte.
    Ce n’est pas parce qu’il n’y a pas d’eau que le SPANC n’a pas d’avis à émettre (IMPORTANT).
    En effet même si vous n’avez pas de source, vous pouvez apporter de l’eau, récupérer de l’eau de pluie… et donc l’utiliser pour des toilettes par exemple.
    Le SPANC est là pour vérifier comment seront traitées ces eaux usées.
    Et surtout n’hésitez pas à contacter le service urbanisme de votre commune (question technique et réglementaire), ou le CAUE (question architecturale)
    Bonne continuation.

    1. bonjour,
      merci pour ce complément d’information.
      j’apporte un correctif dans l’article.
      Et par contre je conseille vivement les toilettes sèches dans ce cas de figure.

  4. Cher Frédéric, nous sommes très près de faire une offre sur une grange très proche de vous dans la vallée de Lesponne. Cependant, nous avons quelques questions sur l’approvisionnement en eau et notre agent a suggéré que vous pourriez être en mesure d’aider. Pourriez-vous nous conseiller? Malheureusement mon français parlés n’est pas grande (je suis anglais) mais peut-être que je pourrais envoyer un courriel à quelques questions rapides?
    merci beaucoup,
    ben

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s