Le projet

Image

Le ruisseau du H au bas de la propriété.

 

Voici la description du projet telle qu’elle fut faites dans le cadre du dossier de changement de destination, ceci afin de changer le statut de la grange  de « grange à vocation agricole » vers le statut d' »habitat précaire ». Ce qui est l’étape préalable et incontournable à la demande d’un permis de construire. 

Au regard de la loi cet « habitat saisonnier » est assimilable à une résidence secondaire  sauf et c’est de taille il n’est pas desservi par les réseaux : eau/tout à l’égout/électricité/gaz etc et clause importante, ne pouvant en faire la demande ce qui lui vaut donc l’appellation  d’habitat  « précaire ».

En théorie et légalement car ne pouvant être reliée au réseau sinon à des coût difficilement assumable par un particulier et de part son accès impossible à pratiquer par les services d’urgences, pompier en particulier, ce type de bâtiment ne pourra jamais prétendre au statut de résidence principale.

Heureusement il est plus  facile d’être aujourd’hui autonome énergétiquement et nous vous montrerons comment au fil de ce blog.

La grange foraine au sein du courtàu  de H :OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le Courtàu de H est situé en vallée de *** au pied du *** sur sa face nord-est à l’altitude de 1100m. Cette petite vallée à la confluence des ruisseaux du C et du T comptait 7 cabanes vers 1850 (sources des cabanes et des hommes. G.Buisan). On observe encore les ruines de ces cabanes sur le plateau.
La vallée du H compte aujourd’hui 9 granges foraines dont 4 sont ruinées. La vallée est en zone Naturelle et n’est pas relié au réseau électrique ni au réseau d’eau public.

Le corps de grange dont nous avons fait l’acquisition se situe au lieu dit du courtàu du H sur un terrain composé principalement de deux plateaux herbeux descendant vers le ruisseau du H qui délimite le terrain au sud (photo ci dessus)
Ce corps de grange de 17m sur 6m est constitué de deux granges mitoyennes ayant appartenu à deux frères. Ces bergeries accueillaient bergers vaches et  brebis.
A l’extérieur coté pignon Est, on retrouve les ruines d’un petit appentis anciennement couvert de larges lauzes probablement destiné à sécher le fumier .
Le terrain compte 14 sources/résurgences (recensées fin avril 2011) de faible à très faible débit et il est traversé du nord vers le sud par un petit ru qui n’est plus maîtrisé. La source que nous avons fait analyser est située à 70m de la grange. Le bas du terrain est délimité par le ruisseau de H rassemblant les eaux des ruisseaux du C et du T.
Le terrain, anciennement pâturage est aujourd’hui une friche ou prolifère librement jeunes frênes et hêtres, saules et noisetiers. Le terrain est délimité sur trois de ces cotés au nord ouest et est par des murets en pierre sèche ou se concentre la majorité des arbres, de très beaux frênes et hêtres ainsi que beaucoup de noisetiers.

Trois chemins permettent l’accès aux granges :
un par le communal qui borde le terrain au nord, c’est le chemin que nous utiliserons.
un montant du gué du ruisseau du H le long du muret de la propriété de sud Ouest à nord Est vers le communal
et enfin un troisième montant du gué du H à travers la propriété jusqu’à la grange.

En amont, au nord Ouest et nord Est de la grange de l’autre coté du chemin communal on trouve deux granges foraines de dimensions plus modestes.

-Projet architectural :
Nous souhaitons restaurer ces deux granges foraines en restant au plus près du bâti originel de la vallée que ce soit dans les matériaux employés que dans le respect des volumes et types d’ouvertures. Il s’agit pour nous de revaloriser cet habitat saisonnier avec un usage raisonné et optimal des ressources présentes sur place.
Nous souhaitons mettre en avant les deux volumes qui composent cet ensemble architectural. Les deux frères qui ont construit ces granges avaient choisi de les accoler mais chacun des bâtis garde ses particularités, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur. Les ouvertures diffèrent en nombre et en taille, cf photo et dessins

Pour cette restauration nous ferons usage des techniques et matériaux propres aux constructions de la vallée, la pierre, le bois, et le mortier de chaux grasse. La seule incartade que nous prévoyons est l’usage pour l’isolation du toit de fibre de bois, isolant moderne choisi pour ses propriétés et pour son respect de l’environnement . Cette isolation de la toiture sera faite par l’extérieur, par la méthode dite de Sarking et permettra de conserver intacte et visible de l’intérieur la charpente et les voliges originelles. Cette opération rehausse le toit de 20cm, ce qui ne nuit pas visuellement à l’ensemble. Les toits présentent des pentes différentes sur la face nord, nous conserverons cette particularité afin de préserver l’image de deux granges accolées.  La couverture d’ardoise sera posée au clou; il s’agira d’ardoises épaisses et de tailles irrégulières,  la rangée inférieure sera réalisée en larges lauzes.

Nous prévoyons de réaliser deux ouvertures principales sur les façades sud, consistant en deux portes à double ventaux de 1m70 d’ouverture chacune dans l’esprit des portes de façade des granges de la vallée.  L’une remplacera le mur de parpaing sur la grange ouest, l’autre prendra la place de la petite fenêtre de la grange Est, que nous déplacerons à gauche et agrandirons de 10 cm.
Ce choix respecte et met en valeur la présence de deux bâtis distincts et accolés.  Visuellement ces ouvertures s’intègrent bien sur ces deux façades dont la porté totale cumulée est de 17m. Notre choix s’appuie sur l’observation de granges aux proportions semblables en vallée de L qui étaient munies, en plus des portes sur les pignons, de portes plus larges sur les façades pour permettre un accès facilité a l’intérieur.13b

Nous émettons une proposition qui s’intègre nous semble-t-il bien à la façade, il s’agit d’un bardage persienné à gauche de la porte à double ventaux de la grange ouest en remplacement du mur de parpaing restant. Le bas de ce bardage  repose sur un muret en pierre monté au mortier de chaux grasse dans la continuité des murs. Le bois utilisé sera strictement le même que celui utilisé pour les portes.14

Les ouvertures prévues, fenêtres ou portes se feront sur le modèle exact des ouvertures déjà présentes, réalisées en bois, chêne ou châtaigner pour les encadrement et en volige de sapin pour les ventaux. Le bois ne sera jamais peint mais laissé de finition brute, et prendra son aspect grisé avec le temps.

-Intégration de l’aménagement du bâti et des espaces extérieurs dans l’environnement :
Cette restauration n’est pas la création d’une image mais la réhabilitation et la continuation d’un rapport et d’un usage raisonné du milieu. Même si nous ne nous destinons pas à l’élevage, le paysage et le bâti seront maintenus dans ses particularités d’usage. Nous partons de l’usage pour définir la forme. 21Voici quelques exemples: Il est intéressant de restaurer l’un des leytés et le ru l’alimentant  plutôt que d’installer un réfrigérateur électrique ou à gaz ,car tout en re-canalisant le ru pour alimenter le leyté Ouest nous remettons hors d’eau une partie du terrain et assainissons le chemin d’accès aujourd’hui détruit. Ceci contribue à la restauration des murets et rigoles originellement construits. De même nous souhaitons restaurer les murets de soutènement en pierres sèches sur le terrain pour préserver les terrasses qui aujourd’hui sont offertes à l’érosion, et restaurer le pavage du sol devant chacun des pignons de la grange. Les murets de pierres sèches clôturant la propriété et bordant les chemins -dont le communal- seront progressivement restaurés car il contribuent à stabiliser le terrain et dessinent les limites des chemins jadis utilisés par les hommes et leurs troupeaux. Les arbres judicieusement plantés pour limiter l’érosion des sol sur ce terrain accidenté seront soigneusement entretenus.


9 réflexions sur “Le projet

  1. Bonjour,

    Moi aussi, j’espère bientôt réaliser le rêve d’acheter une grange foraine dans les Hautes Pyrénées. Le corps de « ma » grange est, comme la vôtre, constitué de deux granges mitoyennes appartenant encore à deux propriétaires, mais elle est dans un bien pire état. Auriez-vous la gentillesse de m’envoyer votre adresse de courriel ? J’aimerais vous poser quelques questions et m’échanger avec vous. Merci. Martin

  2. Bonjour,
    mon mari et moi sommes en quêtes de notre coin de paradis….
    Nous allons en visiter un cet AM.
    votre blog va nous aider pour beaucoup de points, mais il y a un point sur lequel je n’ai pas trouvé de détail, c est sur l assainissement. Pouvez vous m eclairer.
    merci et bravo pour les travaux et le blog.

    A bientôt
    Elisabeth

    1. Bonjour,
      j’espère que vous avez trouvé votre bonheur.
      concernant l’assainissement vous trouverez quelques infos dans le dossier

      C’est le spanc qui validera l’assainissement proposé par votre hydropédologue.
      cordialement

      1. Non pas encore, la visite de samedi n’a pas été concluente!!! Magnifique grange mais impossible de transporter les materiaux pour la renovation.
        nous attendons 2 nouveaux RDV pour le WE prochain.
        pour l assainissement, nous allons partir sur des toilettes seches et une phyto_epuration, en esperant que les plantes resistent au froid??
        la production d eau chaude et le chauffage assurés par une cuisinière a bois avec bouilleur.
        Encore merci pour votre blog, c est une mine!!!
        Elisabeth

      2. bonne idée que la phyto-épuration ! pas encore complètement agréé (dans sa formule simple) mais c’est ce qu’il faut faire j’en suis convaincu.
        Pour les plantes, les choisir résistantes et pailler en hiver s’il le faut.
        Super le poêle bouilleur.
        merci, content de vous rendre service.

  3. Bonjour, pour effectuer tous vos travaux de rénovation, avez vous fait une demande d’autorisation au titre de l’article L 145-3-1 du code de l’urbanisme et si oui quelle a été le délai pour l’obtention de l’autorisation de restauration ?

  4. Bonjour,

    Nous souhaitons, ma femme et moi, acquérir une grange foraine. Votre blog nous a renforcé dans cette démarche mais nous avons peur de faire le mauvais choix. Quels seraient pour vous les écueils à éviter dans l’achat d’un tel bien?
    Merci d’avance pour vos conseils et bonne continuation!

    Cordialement

    1. Bonjour,
      Peut être encore une grange de sauvée !

      Alors dans l’ordre d’importance :

      le plus important c’est le lieu, une grange est une grange vous pourrez la refaire à votre goût. Il vous faut craquer pour l’endroit !
      Ça nous a pris 4 ans pour trouver notre lieu.

      Ensuite vérifier l’exposition de la grange ne vous mettez pas dans un trou obscur penser que si vous visitez l’été l’hiver le soleil bas passe bas derrière les montagnes.

      L’eau source ou rivière, beaucoup de granges n’ont pas d’eau.

      l’Accès, qu’êtes vous prêt à faire pour accéder à votre grange, marcher 5min, 1/2 heure, acheter un 4×4…. ceci dépend aussi de l’usage que vous envisagez, vacances d’été, week end, ou vie à plein temps.

      Ensuite vérifier l’état du bâtit, les murs, sains et sans fruit; et la charpente est elle d’origine ? si oui est elle en bon état ou restaurée. Tout peut être réparé mais tout à un coût. Allez vous faire les travaux vous même ?

      Prenez en compte l’ampleur et le coût du travail pour cette restauration. Si vous vous contentez d’un habitat rudimentaire le coût peut être modeste, sinon une restauration coûte cher si vous faites appel à des artisans, d’autant plus que l’accès parfois contraignant augmente la facture.

      Si vous êtes passionnés et enthousiastes rien ne vous résistera !

      N’hésiter surtout pas à poser plus de questions pour que nous puissions mieux vous conseiller

      à bientôt
      cordialement

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s